Copyright © Occitanie films

Auteure, scénariste et réalisatrice


 « Pour bâtir un récit interactif, il faut bien connaître les ressorts techniques et savoir ce que l’on veut montrer. Le but est de prolonger au maximum la fiction, en la faisant sortir des cadres traditionnels. »

CAMILLE DUVELLEROY, Auteure, scénariste et réalisatrice

Connectée au web dès 1997, Camille Duvelleroy a vécu son adolescence en plein essor d’internet. Fascinée par les contenus multimédias, des années avant que le terme « ne devienne naze », la jeune femme plonge immédiatement dans les strates des nouvelles formes de narration qui se déploient sur la toile.

Au cours de ses études universitaires, elle se spécialise rapidement en management de projet numérique et, en 2009, collabore avec Mascaret production et Arte à l’élaboration d’Addicts, une webfiction dans les quartiers nord de Bordeaux. Camille imagine alors un vaste jeu de piste où les personnages publient des contenus quotidiens, sorte d’indices, sur les réseaux sociaux, complétant les épisodes diffusés en ligne.

Parmi ce mélange de littérature et de création de contenus, Camille fait figure de pionnière à l’époque de l’avènement des nouvelles écritures et des procédés transmédia. Portée par un vent favorable à l’envol des formes inédites, elle crée en 2010, en binôme, Once Upon, une société de production spécialisée dans le récit interactif. Trois ans plus tard, elle revend finalement ses parts à son associée et intervient désormais comme scénariste, avant de passer à la réalisation.
En 2016, elle imagine, avec Laurent Duret de la société de production Bachibouzouk, une BD interactive avec les éditions Sarbacane. Le projet porte sur Panama Al Brown, boxeur noir homosexuel, amant de Cocteau et chanteur de cabaret. Deux années de travail sont nécessaires à l’adaptation et à la diffusion sur TV, smartphone et papier. De la grammaire visuelle au choix de la bande sonore, les choix de Camille déterminent la fluidité de l’expérience et l’adhésion du lecteur / spectateur à la fiction.
Consciente des contraintes techniques, elle concrétise des projets au gré des évolutions numériques capables d’innerver une histoire, de lui donner corps. Dans cette éloquence, les formes sans cesse renouvelées rendent, paradoxalement, l’expérience narrative à la fois éphémère et marquante. Mobile, souvent entre deux trains, Camille Duvelleroy embrasse son métier de scénariste comme une vocation qui l’amène régulièrement à travers la France, vers des projets aux contenus et trames variées.
Parmi la quinzaine de programmes interactifs (documentaires, scénographie muséale et fiction) auxquels elle a participé, citons le conte La grande histoire du petit trait et le documentaire en réalité virtuelle stéréoscopique, On / Off nous plongeant pendant 25 minutes, au service réanimation d’un hôpital.
Dernièrement, elle a signé Eté, un feuilleton BD pour Arte dont les épisodes se déclinent dans la grille de lecture et les stories Instagram. Une forme nouvelle, capable de donner aux réseaux sociaux émotion, sens et profondeur.

Plus d’informations sur le site de Camille Duvelleroy : supersimone.com

 
 

5 dates qui ont marqué le parcours de Camille Duvelleroy :

Noël 1989 : arrivée de l’Amstrad CPC 6128 à la maison
5 juillet 1997 : ma première recherche sur Internet, dans un cybercafé
18 mars 1998 : mon premier téléphone portable, un Ola jaune
5 mai 2008 : je poste mon premier contenu sur un réseau social
24 septembre 2018 : mise en ligne de Panama Al Brown, ma dernière réalisation

5 films qui ont marqué le parcours de Camille Duvelleroy :

HerStory (Application) parce que c’est un jeu narratif pour mobile brillant
Génération 90 (film) parce que Winona Ryder s’interroge sur le sens de sa vie avec sa caméra
La Maison des Feuilles (roman) parce que ce livre est un texte interactif infini
Sharp Objets (série) parce que c’est ma dernière série préférée en date
The Four Seasons, Woldgate Wood de David Hockney (Installation vidéo immersive) parce qu’il saisit le mouvement immobile